les communes des Pyrénées-orientales s'affichent en Pays Catalan comme ici à Canet-en-Roussillon. Sous le panneau d'entrée
les communes des Pyrénées-orientales s’affichent en Pays Catalan comme ici à Canet-en-Roussillon

Plusieurs milliers de personnes sont attendues en rassemblement  samedi à Perpignan pour défendre la notion de Pays Catalan. Les mouvements identitaires, les élus et les partis, notamment la convergence démocratique de Catalogne,  refusent la nouvelle identité régionale Occitanie. « C’est comme si on supprimait la culture catalane. C’est vécu comme une annexion pure et simple alors que  de tous temps le pays catalan a toujours existé. C’est une substitution de culture » explique Jordi Vera,  de la CDC, porte-parole du collectif « Pour le Pays Catalan ».  Une cinquantaine de communes  dont Perpignan, ont déjà mis en place des panneaux »Pays Catalan » aux entrées  d’agglomération. « Toutes auront leurs panneaux d’ici un mois. Si nous avons pris du retard, c’est parce que le fabriquant était en vacances au mois d’août » poursuit Jordi Vera qui  promet une mobilisation encore plus massive que celle de 2005  contre la Septimanie imaginée par Georges Frêche pour rebaptiser la région.