C’est une petite capsule qui tient dans une grosse boite d’allumettes. Équipée d’un élastique elle peut se fixer  sur la bretelle d’un sac à dos, d’un sac  à main. Et elle se glisse dans une poche. Cette petite capsule, baptisée Wezr est la première petite station météo personnelle,un objet connecté qui détaille les prévisions météo de 5 minutes en 5 minutes avec une bluffante précision territoriale  inférieure  à un kilomètre. Wezr, diffuse sur smartphone la température, la vitesse et l’orientation du vent ainsi que les perturbations à venir. À Brest Arnaud Troaden, kite surfeur de compétition et organisateur de courses, a testé pendant trois mois la capsule. « La précision  est impressionnante. Entre deux manches, je consulte et je peux choisir mon matériel en fonction du vent. J’ai deux heures devant moi à livre ouvert.  Et cela permet d’optimiser toutes les  possibilités de vent pendant une journée de compétition. Pour l’instant, je n’ai pas relevé d’écart dans les prévisions » explique-t-il. Nicolas Caillou, le patron de Zeeko qui conçoit et fabrique des foils pour les planches de kite est lui-aussi bluffé. Le plus impressionnant, c’est lorque Wezr est en contradiction avec les autres stations météo.Quand elle donne un vent établi par exemple. Chaque matin,  je consulte Wezr » ajoute-t-il. « Cela me permet d’organiser mes journées » poursuit Marie…

Dans leurs locaux de Saint-Aunès, Stéphane Diner et Vincent Crosnier deux anciens pilotes de chasse, fondateurs de Wezr boivent du petit lait après deux années de mise au point. Les  synthèses des 72 béta-testeurs tombent avec une régularité métronomique. Tout fonctionne parfaitement bien. Les trois capteurs (température, humidité, pression atmosphérique) font remonter les informations additionnées des données des stations météo en open source. Un algorithme, la valeur ajoutée de Wezr, permet de recalculer en temps réel et d’offrir des précisions fiables sur un quartier, un versant de montagne, une plage.

« Les services météo habituels rafraichissent leurs données tous les six heures, quatre fois par jour. Wezr ? C’est toutes les dix minutes et sur un tout petit périmètre. Wezr s’adresse  à toutes les personnes météo-dépendantes » argumente Stéphane Diner co-fondateur qui a fait le choix d’un assemblage à Montpellier. Wezr est au stade des pré-commandes pour livraisons en fin de mois. Les fondateurs ont choisi de cibler les actifs du outdoor : les kite-surfeurs, les windsurfers, les régatiers, les randonneurs. En attendant de se lancer à la conquête du monde. Cette semaine Diner et Crosnier les deux pilotes ont embarqué pour la Silicon Valley : trois mois en incubateur pour convaincre les géants américains. Et séduire les fashion victims. Pour accorder parfaitement le look au temps qu’il fait.